Lorsque j’habitais en Côte d’Ivoire, je me murmurais souvent que « la chaleur et la pollution intense d’Abidjan risque de m’avoir un de ces jours ». Chaque matin au réveil, je ressentais que mon corps était chaud bouillant, comme si je venais de passer 20 minutes dans un sauna. Je transpirais beaucoup, et je fatiguais très rapidement.  C’était une chaleur prenante, épuisante, et inconnue pour une jeune femme qui venait de Paris.

Paris a beau être la plus belle ville du monde, on se retrouve bien plus souvent, nez à nez avec une belle pluie torrentielle, qu’un soleil lumineux et étouffant. Ceci-dit, c’est bien, en Côte d’Ivoire, que je me suis rendue compte que je préférais les climats tempérés aux climats arides. Et pourtant la climatisation est installée de partout … mais la clim ce n’est pas ce qu’il y a de plus sain.

C’est sans doute très psychologique, mais j’avais l’impression que mon corps subissait beaucoup de choses négatives dans ces conditions. J’étais alors beaucoup plus stricte face à mon hygiène de vie. Je dormais 9 heures par nuit quoi qu’il arrive, je buvais 3 litres d’eau par jour, je mangeais beaucoup de fruits et légumes (vitamines), de protéines (poulet braisé), et je faisais du sport à chaque pause déjeuner en semaine de façon à garder la forme mais aussi la pêche.

Mon grand avantage c’est que je ne fume pas et que je n’ai jamais fumé. Et plus que tout, j’ai été amenée à faire plusieurs monodiète.

Qu’est-ce que la monodiète ?

Le principe de la monodiète c’est de manger sur une durée de 3 jours, un aliment unique. Trois journées sont préconisées mais une journée ou deux c’est déjà pas mal.

Les monodiètes les plus recommandées sont celles à base de pomme, de riz ou de raisin. Mais c’est à vous de décider ce que vous souhaitez manger durant cette période, car ce n’est pas un moment facile.  Évidemment on évite de choisir les M&M’s 🙂 !

L’objectif est de nettoyer l’estomac de toutes ses impuretés et de repartir sur une  bonne base.  Car on a tendance à beaucoup polluer cet organe avec le sucre , l’alcool, la cigarette, les mauvaises émotions , et pourtant l’estomac est le deuxième cerveau.  Il faut apprendre à en prendre soin.

mono-diet pommes

Comment m’est venue l’idée de la monodiète ?

J’ai fait des rencontres multiples en Côte d’Ivoire, toutes aussi intéressantes les unes que les autres.  Un jour je fais la rencontre d’un jeune franco-libanais d’une trentaine d’années, qui était passionné par « la loi d’attraction », « le positivisme », « la méditation » et le « yoga ». Toujours à l’affût de nouvelles méthodes, pour entretenir son corps et son esprit. Les deux sont étroitement liés ne l’oublions pas. Il sortait justement d’une monodiète et m’en a fait beaucoup d’éloges « Charlotte, mon corps revit, de même pour mon esprit, je me sens apaisé et c’est très agréable ».

Je décide alors sans plus attendre d’en faire une.  Dans la continuité évidemment de mon hygiène de vie irréprochable que j’abordais la bas.

mono-diet pommes

Ma monodiète à moi

Je décide de choisir la pomme, fruit que j’affectionne particulièrement et facile à manger. En choisissant la pomme j’avais la possibilité de manger des pommes crues, mais aussi de la pomme cuite au four, de la compote, de boire du jus de pomme pressé… ça s’arrête là ! (Rires)

mono-diet pommes

C’est parti pour 3 jours de terreur

1er jour : le premier jour ne fût pas le plus difficile.  J’avais encore des stocks de nourriture en moi pour tenir en ne mangeant que de la pomme. Et ceci sans me plaindre et sans ressentir de sensation de faim. Mes collègues pouvaient manger des plats succulents devant moi, ça ne me donnait aucunement envie. J’étais plus que motivée à tenir sur l’intégralité de ces trois jours. Je pensais fortement aux bienfaits que ça allait avoir sur mon corps.

2 ème jour : au réveil les gargouillements commençaient à se faire entendre.

J’avais une envie folle d’un bon pain au chocolat bien gras, mais il fallait que je persiste. Je n’avais fait qu’une seule journée jusqu’à présent, ce n’était pas grand chose. Sans plus attendre je me dirige vers le réfrigérateur ,  je l’ouvre, et je pris ma compote de pommes faite maison en guise de petit déjeuner.  « Quel délice » m’obligeais-je a me dire.

Le midi à la pause déjeuner c’est avec 3 pommes que je suis venue au bureau.  Je les enchaînais les unes après les autres. Je voyais ma collègue Myriam en face de moi qui mangeait quant à elle un foutou poisson. Je la regardais avec des grands yeux désespérés. J’avais profondément envie de ce foutou poisson , et pourtant ce n’était pas mon plat africain préféré.

Le soir je rentre chez moi, un peu affaiblie, je passe au « Casino » (supermarché le plus connu à Abidjan) me racheter des pommes. Devant le rayon CHIPS, je me demande si j’en achèterais pas un paquet pour le dévorer devant ma série préférée du moment « Stranger Things », mais j’ai résisté.   1 kilo de pommes acheté, je remonte chez moi.

Ce soir-ci je me fis des pommes au four : grandiose et tellement original (rires)

3 ème jour : le 3 eme jour fût le plus compliqué. Par moment, je tiens à l’avouer, que je me sentais un peu faible. Mais il ne fallait pas que je lâche mon challenge.  Chalengeuse que je suis !

Je commençais à ne plus aimer la pomme, voir la détester. Cet aliment qui me causait tant de mal. Mes journées se ressemblaient terriblement. Comme quoi, la nourriture peut guider une bonne partie de nos vies quand on est gourmand.

Ce soir là, je suis rentrée chez moi un peu énervée, car je commençais très sincèrement à avoir faim. Je ne jugeais que par la pomme, j’oubliais les saveurs multiples qui existent de nos jours : les épices, le fromage, le vin, le chocolat fondu …   Et pourtant, le lendemain matin, c’est avec le sourire que j’ai réussi à me dire que j’avais tenu trois jours et pour la bonne cause : celle de purifier mon corps et mon esprit.

mono-diet pommes

Les effets positifs sur moi

J’ai en effet ressenti de nombreux effets positifs sur mon corps mais aussi sur mon esprit.

Sur le corps : 

  • Une peau plus lumineuse , et moins granuleuse 
  • Le ventre moins gonflé et plus plat
  • Les cheveux plus doux
  • Les cernes moins creusées et plus atténuées
  • Le corps plus léger de façon général

Sur l’esprit : 

  • Moins agressive, plus apaisée
  • Moins fatiguée 
  • Plus active

Je vous conseille pleinement de faire une monodiète à chaque changement de saison.

Attention à bien se préparer en amont en mangeant sainement.

C’est plus difficile de faire une monodiète après avoir mangé des plats copieux et gras durant les jours qui précèdent.  Et puis ce n’est vraiment pas conseillé, car c’est un choc très brusque.

La sophrologie peut être un bon parallèle à la monodiète. Cette technique vous apprendra à respirer, vous relaxer, lâcher prise et réussir à penser à vous faire du bien !

Monodiète de pommes pendant 3 jours, est ce efficace yoursmile

Cet article t-a plu ? Epingle-le sur Pinterest !

Be the first to write a comment.

Leave a Reply