Comment organiser un tour du monde ? Mon expérience en tant que femme et mes conseils !

Je reçois beaucoup de messages depuis quelques années au sujet de mes voyages que j’ai réalisés pour la majorité seule.
Étant une grande passionnée quand je réalise quelque chose, j’ai aussi toujours ce besoin d’en parler avec passion quand on me pose des questions au sujet d’un voyage.
Je fais alors un roman pour expliquer de quelle façon s’est déroulé tel ou tel voyage , ou encore et surtout pour expliquer comment j’ai organisé et fait mon TOUR DU MONDE . Car c’est le sujet principal de cet article. Vous êtes un futur voyageur, vous rêvez de faire le tour du monde, vous êtes alors bien tombé, cet article est fait pour vous !
Je vous expliquerai ici comment l’idée m’est venue de faire ce voyage seule, comment je me suis organisée avant de partir, quel a été le budget dépensé, les personnes rencontrées, les risques à ne pas prendre et les pays à éviter, ainsi que la logistique avant et durant le périple. Une fois cet article lu, vous aurez toutes les clés en main pour partir à l’aventure ! Une seule chose est sûre : vous ne regretterez pas !

comment organiser un Tour du monde

COMMENT M’EST VENUE L’IDÉE DE FAIRE LE TOUR DU MONDE ?

 

En 2014, je travaillais au journal Le Monde et j’avais une vie très stressante. Du moins le rythme de vie que je m’imposais était épuisant. Je voulais toujours faire plus que ce que mon corps était capable de faire. Eh oui, votre corps a ses limites même s’il est capable de se régénérer à une vitesse impressionnante, il faut en prendre soin. Ce que je ne savais pas faire.

Que ce soit au travail à travers mes missions ou dans ma vie personnelle (dans mes activités extra travail), j’en faisais toujours plus. Comme si j’avais l’impression d’exister à travers le surplus d’activités. J’avais toujours ce besoin d’atteindre le moment de surcharge dans tous les domaines confondus.

Pour exemple, je ne pratiquais pas un seul sport mais plusieurs et je n’avais pas qu’un seul travail mais deux car je commençais à m’investir dans de nombreuses associations et cela en devenait un vrai travail !

De même pour les livres, je pouvais en lire 3 en même temps et les personnes que je voyais étaient bien trop nombreuses pour réussir à me canaliser et penser davantage à moi ! Réussir à voir du monde, croyez-moi ou non, mais ça demande du temps. Et parfois, c’est une vraie perte d’énergie.

J’étais jeune, j’avais à peine 24 ans, et je m’apprêtais à être diplômée. Ayant effectué l’intégralité de mes études en alternance, j’avais déjà 6 ans d’expérience et plusieurs compétences dans des domaines variés de part une curiosité assez développée.

Mais , il me manquait quelque chose … ! Il me manquait l’expérience du voyage ! 

Alors que plusieurs de mes amis étaient en école de commerce et parcouraient le monde durant leur période « d’échange universitaire », aussi appelée « Erasmus », je parcourais le monde quant à moi de grands groupes en grands groupes derrière un ordinateur et des tableaux Excel.

Finalement, j’étais déjà très avancée pour le jeune âge que j’avais en terme d’expériences professionnelles mais je manquais cruellement d’expériences dans le voyage-découverte et apprentissage.

Et j’étais déjà persuadée que le voyage était une vraie leçon de vie. Il fallait alors que je le fasse pour me découvrir pleinement et me pousser dans mon retranchement sur les nombreuses idées qui circulaient dans mon cerveau.

J’exagère peut-être un peu sur le sujet des voyages ayant eu la chance de beaucoup voyager en famille depuis mon plus jeune âge; des voyages du type l’Argentine ou la Chine, a une époque où peu d’enfants de mon âge savaient où se situaient ces pays.

Cependant, partir dans un contexte encadré (agence de voyage et j’en passe) est très différent de partir seul à l’aventure ! Raison pour laquelle il fallait que je le fasse à tout prix !

M’imposer le fait de prendre des risques et sortir de ma zone de confort : c’est tout MOI ! Je n’ai jamais aimé le fait de vivre dans la facilité en suivant un chemin classique.

Tour du monde quand on est une femme

Organiser Tour du monde femme

LOGISTIQUE AVANT LE DÉPART

Voilà, nous étions en août et j’ai pris la décision de quitter mon travail au Monde, pour partir vers de nouveaux horizons. Quitter son travail signifiait aussi s’infliger ne pas avoir de peurs pour la suite (notamment le manque de sécurité).

Quoi qu’il arrive j’avais une certaine maturité à ce sujet et j’étais persuadée qu’on trouvait la sécurité dans ce qu’on aimait et dans le fait d’aller toujours au bout de ses projets.   

Je n’associais pas la sécurité au CDI ou à l’argent. Pas si jeune ! C’était même une façon de penser que je trouvais assez tristounette.   

J’ai peut-être une autre idée de la sécurité aujourd’hui ceci-dit.

 Voici, dans l’ordre, comment s’est passée l’organisation de ce départ. Partons vers l’inconnu, mais toujours de façon cadrée en respectant l’essentiel.   

 Organiser tour du monde femmeCHECK LIST DES CHOSES A FAIRE ET A VERIFIER AVANT DE PARTIR FAIRE LE TOUR DU MONDE

  • La santé 

Le plus important selon moi : ne vous aventurez pas dans de nouveaux pays sans faire le stricte minimum voir le maximum sur le plan santé. Ce qui signifie en premier lieu d’être à jour en terme de vaccins.  

Ressortez votre carnet de santé , et allez directement chez votre médecin traitant ou bien à l’institut pasteur dans le 15ème (j’habite Paris) et citez à votre praticien le parcours que vous avez prévu de faire.

Tous les pays ne demandent pas les mêmes vaccins, il vous faudra alors plusieurs vaccins en fonction de vos derniers vaccins faits.

Prévoyez aussi de vous faire prescrire de la MALARONE en prévention du paludisme pour certains pays.

Après, je ne suis pas une fan de ce médicament qui abime terriblement le foi mais psychologiquement parlant nous sommes toujours plus rassurés quand nous l’avons.

Autre point sur lequel il faut s’attarder : un passage par la pharmacie pour s’acheter les médicaments de base : Spasfon, Doliprane, pansements, pastilles pour la gorge, pilule contraceptive pour la durée du séjour (à se faire prescrire par son médecin).

  • Les rendez-vous médicaux

Avant de partir en voyage sur cette longue durée , j’ai pris rendez-vous avec mon gynécologue, ma dermatologue, mon ophtalmologue ainsi que le laboratoire pour les prises de sang. Gros Check-up pour être certain que tout va bien. Vous pouvez aussi passer par la case ostéopathe en cas de mal de dos et endocrinologue si jamais vous êtes sujette à des dérèglements hormonaux (spécial femmes). J’ai déjà connu cela et ce n’est pas évident.
Partir en bonne santé c’est toujours mieux

  • Le passeport / les visas

Faite attention à ce que votre passeport soit encore valable et cela sur les deux années à venir. Partez avec une longueur d’avance car dans ce type de voyage , il est possible que vous prolongiez le séjour.

Pour ce qui est des visas, il n’est pas nécessaire de tous les faire en avance car ils ont une date de fin. Il est important de faire vos visas pour les deux premiers pays que vous souhaitez faire.

Pour le reste je vous le déconseille car il est rare de suivre de façon exacte le parcours prévu. Vous ferez les visas qui suivent dans les ambassades du pays concerné à l’étranger.

A Paris, vous pouvez faite vos visas dans cet endroit : https://www.visa-office.fr/ . C’est rapide et ils sont très sympas en prime.

  • Dire bye bye à son quotidien

Il est toujours plus agréable de partir l’esprit léger. Et pour cela il y a une partie administrative à gérer avant le départ. Pensez à bien résilier tous vos abonnements (sport, cinéma …) , ainsi que vos contrats (électricité, box internet…), car il serait dommage de payer cela dans le vide en voyage.

Un contrat EDF de 40 euros par mois, équivaut à plus de 10 restaurants dans certains pays d’Asie ou d’Afrique.  

Dit comme cela , vous penserez à le faire  ! Pensez aussi à payer vos factures. Après avoir fait votre état des lieux de votre appartement dans les normes, vous pouvez vous demander où laisser vos affaires en France (si pas de famille pour vous aider ou amis). Pour ma part j’ai laissé toutes mes affaires que je n’emportais pas dans un box : https://www.unepieceenplus.com . En moyenne entre 100 et 200 euros le mois en fonction de la quantité de vos affaires (je sais ça fait mal).

 

Comment organiser tour du monde femme 

AVEC QUI PARTIR POUR UN TOUR DU MONDE ? FAIRE LE TOUR DU MONDE SEULE ?

Je ne vous ai pas encore parlé de ma superbe copine Clémence; c’est avec elle que j’avais décidé de voyager au début. Une nana comme je les aime. Pleine de vie, d’énergie, hyper bienveillante et puis parfois un peu garçon manqué dans les attitudes, tout ce que j’aime.

Pas de chichis, ni même de discussions trop féminines, ce que j’adore. Clémence, c’est un peu un « minimoys » : petite, certes, mais avec une personnalité impressionnante.

Elle sait ce qu’elle veut et elle sait aussi se faire entendre. Et ça j’adore !! Elle est atypique et vraiment sincère !

C’était la meilleure personne, selon moi, avec laquelle voyager ! Je la connaissais depuis 10 ans à ce moment-là et ce rapport aux chiffres me rassurait.

Sauf que la situation fût un peu différente de ce que j’avais imaginé. 

Il s’avère que nous étions trop différentes et que nos envies de voyages différaient sur beaucoup de points. 

Ma copine s’est fait opérer à la dernière minute des sinus quelques jours avant notre date de départ (avec 3 semaines de convalescence à Paris derrière). Je n’avais alors pas le choix que de partir seule et une fois sur place en Inde, j’ai pris goût à la solitude et je lui en ai fait part. Elle ne m’a alors jamais rejoint.  

 Nous ne sommes jamais parties ensemble, malgré l’amour qu’on se portait. Et que je lui porte toujours car elle fait encore partie de mon entourage.  

Attention !!!! Un compagnon de voyage ne doit pas seulement être une meilleure amie mais plutôt une personne avec laquelle vous vous imaginez en cas de galère sur place.  Je vous écrirai un article plus tard sur le portrait robot idéal du compagnon de voyage. 

Il fallait alors que je me décide à partir seule. Les choquottes…. mais j’allais le faire, car j’allais toujours au bout de mes envies.  

 

LE BUDGET POUR UN TOUR DU MONDE

C’est le sujet le plus important selon moi , car il est impératif de bien prévoir de façon à ne pas être embêté durant votre périple.   

Si vous vous retrouvez à l’autre bout du monde sans argent c’est un peu compliqué et surtout très stressant.  Il est compliqué de prévoir le budget parfait, car aucune monnaie n’a la même valeur et les dépenses varient d’un pays à un autre.  

En l’occurrence on m’avait conseillé de prévoir une moyenne de 1000 euros par pays. Il s’agit bien d’une moyenne car il est possible de dépenser 500 euros/ mois comme 2000 euros/ mois en fonction du pays.  

 Sachant qu’en Inde, si vous parcourez le pays en dormant en auberge de jeunesse (donc à la roots total), vous vous rapprocherez plus des 500 euros / mois que 1000 euros/mois.  

Je vous parle de l’Inde car c’est mon premier pays effectué.  

J’entends bien que c’est agréable de vraiment profiter et de ne pas se restreindre.

Je suis une grande bonne vivante et ça a été difficile pour moi au début de faire un budget , quand bien même je n’en fais pas forcément un chez moi.

Tour du monde

COMBIEN J’AI DEPENSE POUR MON TOUR DU MONDE EN 1 AN ?

D’ailleurs pour être concrète car vous avez besoin de le savoir, je suis partie 14 mois exactement et j’ai dépensé 20 000 euros. Étonnement le voyage coûte quand même moins cher que de rester chez soi, car pas de loyer, pas d’abonnements … !

Dans les 20 000 euros il y a aussi tout l’amont du voyage (visas, médecins, box de stockage pour les affaires …).

RÉPARTITION DES DÉPENSES

  • Je dirais 40 % pour les transports (c’est le plus cher). On m’avait conseillé de prendre un billet tour du monde https://www.tourdumondiste.com/billets-avion-tour-du-monde , puis en regardant bien précisément sur chacun des sites des compagnies que j’allais emprunter, je me suis rendue compte qu’il était plus facile de prendre billet par billet.

J’ai pris le premier billet vers l’Inde et après j’ai agi au fur et à mesure car il est difficile de respecter les dates que nous nous fixons avant de partir.

Merci à la compagnie https://www.airasia.com  avec laquelle j’ai beaucoup voyagé en Asie pour des prix abordables. L’avantage d’un Tour du Monde c’est que vous avez généralement peu d’impératifs, vous vous débrouillez alors pour réserver sur les dates les moins chères.

  • 30 % des dépenses vont à l’hébergement.

Durant mon Tour du Monde j’ai fait 4 continents : Asie, Afrique , Amérique centrale et Europe.

Les auberges de jeunesse ne sont pas chères en Asie, Europe de l’Est, Amérique centrale mais presque inexistantes en Afrique. Le budget est plus cher pour se loger en Afrique.

En Asie je payais à peu près 7 euros par nuit contre 40 euros par nuit en Afrique.  

Après, encore une fois, il est compliqué pour moi de faire une généralité. En Inde , j’ai aussi dormi 2 mois chez l’habitant et ça m’a coûté plus cher.

  •  10 % des dépenses à la nourriture. Petits chanceux que vous êtes, vous allez vous régaler pour des clopinettes.
  •  20 % à l’organisation avant départ (déménagement, médecins, visas, achat de matériel…).

  

Organiser son tour du monde

QUE METTRE DANS TON SAC A DOS POUR FAIRE LE TOUR DU MONDE ?

Alors ça c’est la grande question que tout le monde se pose : « je pars un an en tour du monde avec un simple sac à dos, vraiment ? ».

Et oui et croyez-moi ou non , si vous avez déjà vu le documentaire « Minimalism » sur Netflix alors ça tombe bien car vous allez être dans la même situation : https://www.youtube.com/watch?v=0Co1Iptd4p4
Moins vous avez d’affaires et mieux vous vous porterez. N’oubliez pas que vous serez le seul à vous coltiner le sac. Il faut alors le supporter, et dans les moments de grosse marche, ce n’est pas toujours évident.

Pour ma part j’avais misé en priorité sur les tee-shirt, les sous-vêtements et de bonnes chaussures de marche. Quoi que la trousse de toilettes était importante, avec des lingettes désinfectantes, une bombe d’eau pour le visage, produit moustiques, savon .. !

Voici ce que vous trouviez dans mon sac backpack de tour du monde :

– 1 paire de baskets

– 1 paire de chaussures de marche

– 1/2 paires de sandales

– 20 tee shirt

– 3 leggings

– 4 shorts

– 2 sarouels

– Plusieurs paires de chaussettes

– Lunettes de soleil

– Casquette

– Lampe frontale

– Une belle trousse de toilettes

– Une belle trousse de médicaments

– Livres

– Ordinateur

– Cahier de route

– Appareil photo Canon

Ne vous inquiétez pas , ce qui compte ce n’est pas d’être le plus beau mais le plus confortable (rires). Vous serez quasiment toujours habillé pareil durant un an. Je sais, ça fait long !

Oui les filles, au bout d’un an vous serez heureuses de retrouver vos jeans, jupes et talons.

Car pendant un an , vous ressemblerez à des baroudeuses de compétition en sueur constamment !!! (rires).  

Petite anecdote : je suis rentrée dans une boutique Zara en Malaisie pour essayer un jean et à ce moment-là je me suis sentie la plus belle de la planète (juste parce que je portais autre chose qu’un sarouel troué). (rires).

Comme quoi le bonheur parfois ne tient à rien. 

Tour du monde

LES PAYS PARCOURUS LORS DE MON TOUR DU MONDE

Alors, je ne vais pas vous parler de l’intégralité des pays, l’idée étant de parler d’une ambiance générale. Et de vous aider à vous organiser …

En l’occurrence je vous cite tout de même mon parcours :

  • Asie : Inde, Chine, Népal, Birmanie, Thaïlande, Cambodge, Malaisie , Indonésie
  • Afrique : Namibie, Botswana, Zambie, Zimbabwe, Afrique du Sud, Togo
  • Amérique : USA, Mexique, Argentine, Nord du Brésil
  • Europe de l’Est : Hongrie, Autriche, République Tchèque
  • PREMIERE ETAPE DE MON TOUR DU MONDE SOLO : L’INDE !

Tour du monde

MES PREMIERS RESSENTIS EN INDE

Cette partie est aussi très intéressante. On m’a posé beaucoup de questions du style « mais tu as dormi où quand tu es arrivée dans le premier pays ? » , « tu parlais la langue ? » , « tu connaissais du monde sur place ? ».  

Croyez-moi ou non mais ce sont des questions qu’on se pose énormément avant le départ , mais plus du tout une fois sur place.  

Pour ma part le premier pays fût l’Inde. C’était d’ailleurs le premier pays qu’on avait choisi avec mon amie à l’origine.   

J’y suis restée 2 mois et les pays qui ont suivi n’ont pas du tout été respectés dans l’ordre (par rapport à notre projet initial).


J’ai eu beaucoup de chance dans ce pays car un de mes anciens collègues du Monde avait déjà habité l’Inde pour y faire un stage, et connaissait plein de bons plans.  

Il m’a présenté à distance (quand j’étais encore à Paris et lui déjà en Inde) à cette merveilleuse Seema, une magnifique femme indienne de 40 ans chez qui il était logé. Seema était d’accord pour m’accueillir chez elle lors de mon arrivée future durant 2 mois à East of Kailash, quartier plutôt huppé de New-Deli.

 east of kailash inde carte tour du monde Inde

Quelle chance j’ai eu ! Je suis arrivée en Inde en octobre 2014 et j’avais déjà mon logement de réservé pendant 2 mois.  

Je vous avoue que c’est rassurant. On ne vas pas se mentir !

En terme de tarif ça équivalait à 300 euros le mois pour la chambre (25346 roupies, on se sent alors très riche, (rires)).

Seema était une femme de la haute caste indienne. Elle faisait partie des personnes aisées de son pays.

Et il est certain que le contraste social en Inde est important. Les intouchables, ce n’est pas un mythe, ça existe encore. 

Seema était veuve. Elle n’avait qu’un seul fils qui vivait avec sa femme plus loin dans New-Deli.

Comme elle se sentait seule, elle accueillait de façon régulière des expatriés ou des gens du voyage (comme moi, (rires)).

Elle avait 3 chambres en plus de la sienne, donc vraiment assez de place pour loger de jeunes vagabonds à la recherche de nouveauté. (Rires). Ce qui m’a permis de rencontrer plein de monde.

Évidemment que mon objectif n’était pas de rester sur New-Deli durant 2 mois , juste d’avoir un pied à terre.

Et pas n’importe quel pied à terre, j’avais même le droit à une « maid » qui me déposait à manger tout au long de la journée quand j’étais dans l’appartement.

Une maid c’est une femme de ménage qui fait aussi la cuisine et qui est souvent à ta disposition peu importe du sujet. Ce qui me faisait bizarre au début. Moi qui suis très indépendante.

Je n’étais pas partie à la roots pour avoir une maid. (Rires).

Elle me faisait des cheese-nan (crêpe indienne au fromage) à longueur de journée et me les posait sur ma table de nuit.  

 Résultat de recherche d'images pour "cheese naan"

Pour en revenir au voyage, je voyageais un peu partout dans le Rajasthan avec des amis rencontrés sur place et dans la « colocation » de Seema et mes affaires étaient bien au chaud dans ma chambre d’East of Kailash. Une vraie privilégiée.


femme rajahstan

LES RENCONTRES SUR PLACE

 

En terme de rencontre sur place , j’en ai fait vraiment beaucoup.  

Il a suffi que je rencontre Maxime, jeune français de 30 ans qui travaillait chez Google New-Deli pour qu’il me présente tous ses collègues, ses amis et eux-mêmes des amis à eux qui voyageaient dans le même contexte que moi.  

Avec tout ce beau monde, on a fait des périples dans l’Himalaya notamment.  

Il faut savoir que durant tout mon Tour du Monde ça s’est passé ainsi.   

Une rencontre en a amené une autre. Et je suivais des groupes de personnes qui voyageaient.   

Finalement tu n’es jamais seule mais jamais assez entouré non plus car tu quittes les gens aussi vite que tu ne les rencontres.  

Parfois tu restes avec eux une soirée et parfois un mois. Mais c’est souvent quelques jours.   

Tour du monde himalaya

VOYAGE EN INDE : LES PETITS INCONVÉNIENTS AUXQUELS ON NE PENSE PAS

La nourriture est nouvelle, elle attire nos papilles, elle est colorée, épicée… mais elle peut aussi vous faire tomber malade si votre estomac n’est pas habitué.  

Je suis tombée plusieurs fois malade sur plusieurs jours à chaque fois, ce qui vous gâche un peu le moment présent. Et, à la fois c’est aussi ce qui est merveilleux car ça fait partie du voyage.   

Il y a des hauts, des merveilles mais aussi des petits tracas.  

D’ailleurs, on imagine toujours que ce type de voyage ce n’est que du plaisir. Détrompez-vous !!! C’est extrêmement épuisant.  

 Il fait souvent très chaud, vous pouvez tomber malade, vous perdez du poids à force de marcher de nombreuses heures en  sac à dos et vous pouvez vous sentir souvent seule malgré les rencontres.  

Il m’est arrivé de pleurer en effet et de manquer d’amour. On reste des êtres humains au final. Notre petit chez nous nous manque bien souvent. Et pourtant je suis une jeune femme dure et forte !

 

nourriture indienne - tour du monde

PAYS DANS LESQUELS IL FAUT FAIRE ATTENTION

En tant que femme je vous conseille de prendre des précautions en Inde en priorité et peut-être également au Mexique.  

Mais globalement j’étais bien entourée et je n’ai eu aucun soucis.  Ce fût peut être de la chance mais il ne m’est rien arrivé. Certaines rencontres indiennes un peu insistantes quand vous êtes une femme, mais c’est tout.  

Je suis rentrée indemne et grandie ! Ça m’a fait prendre 10 ans de maturité.   

Je vous referai un article exclusif sur l’Inde car il y a tant de choses à dire. N’hésitez pas à naviguer sur mon blog, de nombreux articles pourraient vous intéresser, notamment si vous aimez le voyage.

 Tour du monde

CONCLUSION

Je vous conseille vivement de le vivre au moins une fois dans votre vie.  

C’est aussi un bon test pour le couple car c’est une expérience si intense.  

Cette expérience vous renforcera mentalement et vous fera prendre conscience de l’essentiel ainsi de ce que vous êtes vraiment au format « brut ».

 

Organiser son tour du monde et partir seule !

Tu as aimé cet article ? Epingle-le sur Pinterest !

 

 

Feedback

9 thoughts on “Organisation d’un tour du monde : je vous explique tout

  1. Bien intéressant tout ca ! Bonne Chance pour la suite tu vas réussir 😉

  2. Ça me donne tellement envie de voyager. J’ai 24 ans et je rêve de partir. Merci pour ce beau témoignage

  3. rebonjour,
    c’est bon, je viens de le récupérer sur votre site,
    Merci,
    Christophe

Leave a Reply