Pourquoi le 8 mars ?

Il y a quelques jours, nous célébrions la journée internationale de lutte pour les droits de la femme !! Pour l’occasion, je vous explique tout sur l’origine de cette fameuse date

Origine du 8 Mars

Cette journée trouve son origine dans les mouvements sociaux du XXe siècle en Europe, c’est lors de la 2e conférence des femmes socialistes en 1910 à Copenhague que Clara Zetkin (journaliste, et femme politique allemande) propose une Journée internationale des femmes. Malgré le geste révolutionnaire, aucune date officielle ne sera fixée lors de la conférence.

Le 8 mars 1917 à Saint-Pétersbourg lors des grèves ouvrières,des milliers de femmes ,étudiantes, employées , ouvrières descendent dans les rues pour réclamer « du pain, et de la paix ».

En hommage à cette journée, le 8 mars 1917 Lénine déclare la date « journée des femmes».

Dès lors la tradition se met en place, et après la 2nd guerre mondiale la journée internationale des femmes devient une tradition. Durant les mouvements féministes des années 70 la journée devient d’autant plus symbolique, et en 1977 le 8 mars est officiellement reconnu par les nations-unies. En France, il faudra attendre 1982.

Le mythe du 8 Mars

Peut-être que certain(e)s d’entre vous le savent déjà , il existe un mythe autour des origines du 8 Mars . En 1955, le magazine « L’Humanité » sort un article dans lequel il affirme que la Journée internationale des femmes trouve son origine à New York lors de la grève des ouvrières de l’habillement le 8 mars 1857. Selon les dires du magazine, elles auraient manifesté contre les mauvaises conditions de travail, et pour la reconnaissance de l’égalité du travail des femmes.

Pendant longtemps, et encore aujourd’hui cette histoire sème le trouble sur les origines du 8 mars. Pourtant, il s’agit bien d’un simple mythe. Dans leur livre « Le mythe des origines, à propos de la Journée Internationale des femmes » , les historiennes Liliane Kandel, et Françoise Picq, révèlent que ces événements n’ont jamais eu lieu. 

À l’époque beaucoup de féministes adhèrent à ce mythe, en effet en pleine période de guerre froide cela « permet de distinguer la Journée internationale des femmes de l’influence soviétique », analyse la sociologue Françoise Picq.

Comme vous avez pu le remarquer lors de votre lecture, j’ai souvent employé le terme « Journée de la Femme » ou « Journée Internationale des Femmes », c’est en fait l’appellation officielle de l’ONU. Cependant certains pays comme la France utilisent le terme « Journée Internationale des Droits des Femmes », depuis 2016 l’organisation ONU Femmes France lutte pour qu’il devienne l’appellation officielle.

Car, en effet, tant que cette journée existera, cela signifiera que la lutte n’est pas fini. Aujourd’hui, dans le monde : 211 469 810 femmes n’ont pas le droit de désobéir à leur mari , 151 864 840 n’ont pas le droit de porter plainte pour viol conjugal , 131 454 650 n’ont pas le droit de travailler sans l’accord de leur mari, et cela sans parler des violences de tout genre. Même si nous avons théoriquement acquis tous les droits en France : 219 000 femmes sont victimes chaque année de violences physiques et/ou sexuelles de la part du conjoint , 14 sont mortes sous les coups de leur mari depuis janvier, 100% ont déjà subis de le harcèlement de rue. Ces quelques chiffres sont, je pense, une bonne représentation de pourquoi encore à l’heure d’aujourd’hui la date du 8 Mars est essentiel, et le sera jusqu’à temps que toutes les femmes soient libres, et en sécurité !!

De mon côté, je suis Charlotte Vallet, hypnothérapeute sur Paris. Je vous accueille les mardis, jeudis et vendredis dans mon cabinet du 2 bis villa Flore 75016 Paris.

Pour toutes prises de rendez-vous : https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/paris/charlotte-vallet

Je vous offre un premier appel téléphonique pour échanger sur vos besoins. En cette période de confinement, je propose des échanges par Skype.

Be the first to write a comment.

Leave a Reply