Méditation, SMILE

Et toi, qu’est-ce qui te donne le SMILE ?

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Et le lundi est, pour un grand nombre d’entre nous, un jour morose.

Alors, pour bien commencer la semaine, je me suis demandé, ce week-end, ce qui me procurait de la joie au quotidien. J’ai fini par dialoguer avec moi-même pour y répondre.

C’est une question que l’on se ne pose pas souvent. On préfère plutôt se demander si l’on est heureux ou malheureux. Sachant que la quête du bonheur n’est pas toujours une fin en soi.

Par ailleurs, nous avons la fâcheuse tendance à penser que nous ne somme pas heureux. Notre cerveau a plutôt tendance à nous rappeler les moments difficiles plutôt que les moments positifs.

Et c’est prouvé ! Écoutez autour de vous, et comptez le nombre de fois où vous entendez « je suis fatigué ; j’ai froid ; je ne sais pas comment je vais faire pour faire telle ou telle chose ; cette personne m’énerve ; je me sens mal ; mon appartement est en bazar; je me sens trahie ; elle ne m’aime pas … ».

Il est acquis que nous (les êtres humains), nous nous complaisons dans la plainte. Elle anime nos journées.

Cela dit, elle nous épuise tout autant !

Et si nous regardions les choses différemment ? Et si plutôt que regarder ce qui ne va pas, nous regardions ce qui va bien ? Faire un bilan de ce qui est positif dans sa vie peut aider à s’apercevoir que, finalement, la vie est belle !

 

Sourire

Mon expérience 

Si je me réfère à mon année 2018, voici les moments qui m’ont procuré de la satisfaction :

  1. Janvier – J’ai emménagé dans mon nouvel appartement, après une rupture difficile. Le décorer m’a procuré un plaisir intense.
  2. Février – Il a neigé à Paris. La neige a tenu plusieurs jours, ce qui est plutôt rare, ici. Il faisait très froid et les voitures avaient du mal à circuler, mais que c’était beau !
  3. Mars – J’ai fini le semi-marathon avec une de mes amies sans m’être trop entraînée. L’ambiance était si chaleureuse ! Des musiciens, des chanteurs, des fans… Vous vous sentez tout puissant.
  4. Avril – Je suis retournée en Afrique, pour la première fois après y avoir vécu, ce qui m’a fait redécouvrir l’univers magique de ce continent. Les odeurs de poulets braisés dans les rues, l’attieké, l’alloco, la gentillesse des africains, et le mantra « tout est possible » qui vous habite à nouveau.
  5. Mai – J’ai débuté une formation « Switch Collective », ce qui m’a permis de me reconvertir dans la joie et l’apaisement.
  6. Juin – J’ai commencé ce blog qui est devenu ma vitrine, mais surtout mon outil de communication. C’est aussi mon « bébé », et j’en suis assez fière.
  7. Juillet –  On a gagné la coupe du monde, et l’ambiance a été à son apogée durant plus d’un mois. Les Français étaient proches et soudés.
  8. Août – J’ai découvert les joies de la Bretagne. Je n’ai pas pour habitude de découvrir les régions françaises, préférant partir à l’étranger dès que je le peux. Et pourtant, cette fois, j’ai adoré. Les paysages sont magnifiques, sauvages et différents du reste des régions. Tout ce que j’aime.
  9. Septembre – J’ai retrouvé ma ville (qui est selon moi la plus belle), après plusieurs mois sur d’autres territoires. Prendre conscience de la beauté de cette architecture hors du commun, de la diversité culturelle, c’est magique.
  10. Octobre – J’ai profité de l’été indien. Été qui habituellement se termine en septembre, mais là, l’été s’est prolongé, et j’ai pu profiter du soleil en cette période souvent triste.
  11. Novembre – J’ai commencé l’organisation de mon voyage au Népal, et ce, pour la deuxième fois. Ce qui me fait sourire, ce sont tous les préparatifs purement logistiques.
  12. Décembre – J’adore les fêtes de Noel et la chaleur de mon entourage à cette période.

Essayez de faire de même. Obligez-vous à faire un bilan mensuel ou hebdomadaire de ce qui s’est bien passé, et de ce qui vous a procuré du plaisir.

Vous constaterez que, finalement, le verre est plutôt à moitié plein qu’à moitié vide !

Sourire

Comment (re)trouver le sourire ?

Finalement, avoir le sourire ou non, c’est assez subjectif. Et nous sommes tous différents face à cela. Certains auront « moins » que vous (sur le papier), mais ils se contentent de peu ou en attendent moins… Ils parviennent à apprécier des petits plaisirs au quotidien.

Il y a tant de petites choses qui procurent des petits plaisirs :

  1. Le sourire d’un inconnu dans le métro
  2. Un rayon de soleil, un ciel bleu
  3. La blague d’un collègue quand on arrive au travail le matin
  4. Le rire des enfants dans la rue
  5. Le chocolat viennois pris au Starbucks du coin
  6. Un compliment de sa belle soeur
  7. La fin d’une séance de sport avec une amie
  8. Marcher au bord de la mer
  9. Rentrer dans le jean que l’on portait, il y a 10 ans
  10. Croiser des amoureux dans la rue
  11. La bienveillance
  12. Boire une bière avec quelqu’un que vous appréciez
  13. Réserver des vacances
  14. Gagner un pari
  15. Marcher des heures dans les rues avec de la musique
  16. Recevoir une bonne nouvelle dans sa boite mail
  17. Se préparer avant un diner ou une sortie
  18. Apprécier un bon repas, que l’on aura cuisiné

Sourire

Le pouvoir du moment présent

Alors, si vous aussi, vous avez envie de profiter de la vie, je vous conseille fortement la lecture de ce livre : « Le pouvoir du moment présent » d’Eckart Toll. Il est incontournable. Vous y trouverez des solutions pour trouver une paix intérieure et pour apprendre à vous épanouir.

« Au coeur de cet enseignement se trouve la transformation de la conscience : en vivant dans l’instant présent, nous transcendons notre ego et accédons à  » un état de grâce, de légèreté et de bien-être « . Ce livre a le pouvoir de métamorphoser votre vie par une expérience unique. »

En effet, nous vivons constamment dans le passé ou dans le futur, mais rarement au présent. Et comme l’avenir nous fait peur, nous avons tendance à anticiper toutes les situations de façon à éviter l’échec.

Alors, oui, préparer l’avenir est important. Mais il ne faut pas se laisser submerger par cette anticipation. Le hic, c’est que la peur n’évite pas le danger, et l’anticipation n’évite pas l’échec. Il est impossible de tout contrôler, car de nombreuses situations ne dépendent pas de nous.

Le passé, quant à lui, est essentiel car il a fait de nous ce que nous sommes. En l’occurence, il faut l’accepter. On ne le change pas… Il faut juste en tirer les leçons.

Aussi, pour être un plus apaisé(e), il est fondamental de vivre le moment présent en pleine conscience.

La sophrologie est un outil de choix pour apprendre à vivre dans le moment présent et apprendre à se relaxer.

Si vous souhaitez plus d’informations sur cette méthode, je suis à votre disposition pour en discuter par message privé.

La fiabilité, le pilier de l'amitié

Charlotte VALLET

Sophrologue et Hypnothérapeute à Paris et proche banlieue

charlottevallet@hotmail.com

Laissez un Commentaire