Comment améliorer le bien-être au travail ?

 

Il a fallu de longues années avant que l’on admette le lien direct entre la performance d’une entreprise et le ressenti des salariés. La faute aux premières démarches qualité ? En effet, ces dernières ont longtemps orienté les managers à prioriser la satisfaction des clients, laquelle était souvent obtenue au détriment de la satisfaction des salariés. Quelle erreur… ! D’autant plus que parallèlement, les rapports au travail se modifiaient radicalement avec l’arrivée dans le monde du travail de la génération Y puis de la génération Z, à la recherche, entre autres, d’un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle. Bref… Ne nous éternisons pas sur les causes et les conséquences, puisque ça y est : il est désormais acquis (ou presque…) qu’un salarié heureux est plus performant ! La mise en place d’une politique de bien-être au travail devient quasiment incontournable. L’objet de cet article n’est pas d’en faire la promotion, mais de vous donner des idées concrètes pour la mettre en place.

Mais avant de vous livrer ces idées, quelques chiffres pour les récalcitrants

La notion de bien-être est très difficile à définir et à chiffrer, tant nous sommes différents, et tant les secteurs d’activité sont différents. De nombreux sociologues ou experts en RH se sont penchés sur la notion et l’impact de la satisfaction des salariés. Mais ce qui a véritablement fait bouger les choses, ce sont les premières réglementations concernant l’obligation pour l’employeur d’évaluer les risques, et notamment les risques professionnels puis psychosociaux, dont les conséquences pouvaient être dramatiques. Rappelons ici la vague de suicide chez Orange, il y a dix ans…

Mais il ne faut pas confondre risques psychosociaux et bien-être au travail. On peut juste dire que la mise en place d’actions en faveur du bien-être au travail est l’un des axes (parmi beaucoup d’autres) qu’il faut développer pour diminuer les risques psychosociaux.

Parmi les études les plus récentes, citons celles du Cabinet Stimulus et des Cabinets Amarok/Malakoff-Médéric dont les résultats ont été synthétisés sans un article fort intéressant dans la revue Capital.

  • 70 % des salariés déclarent avoir un travail nerveusement.
  • 52 % des salariés se disent anxieux au travail.
  • 29 % présentent un niveau dépressif élevé et 6 % sont probablement en dépression.
  • 18 % des salariés affirment avoir été victimes d’un burn-out (syndrome d’épuisement professionnel).

Et ci-dessous quelques autres chiffres plutôt significatifs…

 

 Un employé qui ne sent pas bien commence par poser des arrêts maladie et finit par partir !

Le cout caché moyen de l’absentéisme s’établirait chaque année à 4 059 euros par salarié. En multipliant ce chiffre par 26,6 millions, soit la population active française, on obtient donc une facture de 107,9 milliards par an (d’après le journal Les Échos).

Et c’est sans compter les coûts du turn-over, et donc des nouveaux recrutements, qui sont également énormes pour les entreprises…

Alors, on y va ?

Les idées pour améliorer le bien-être au travail

 

Bien sûr tout dépend de la taille de votre entreprise et du budget qu’elle aura à disposition (ou plus exactement qu’elle priorisera ou non… : ne dit-on pas que tout est une question de priorité ?). Mais croyez-moi, il y en a pour tous les goûts et à tous les prix.

Réaliser un questionnaire pour recueillir des idées émanant des salariés ou pour recueillir leurs besoins

La première étape est sans conteste, d’interroger les salariés. Inutile de mettre un babyfoot si l’équipe est composé de 90 % de filles ! J’exagère… je le sais, mais n’oublions que cette fois, nous sommes centré sur la satisfaction des salariés. Par exemple, pour des postes stressants ou pour des postes pour lesquels l’essentiel de la rémunération est lié à des primes, beaucoup de salariés réclament des ateliers pour apprendre à gérer le stress, type séance de sophrologie. Nous y reviendrons en fin d’article. Vous l’aurez compris, quitte à faire plaisir aux salariés, autant leur demander ce qu’ils souhaitent ! Les salariés sont suffisamment intelligents pour rester raisonnables…

Optimiser la décoration et l’agencement des locaux

Quoi de plus démotivant que d’arriver le matin, déjà un peu groggy…, dans des locaux tristes, voire lugubres, sans âme ? Un petit rafraîchissement des lieux, quelques petits objets décoratifs, quelques plantes vertes (avec un responsable des plantes vertes J), quelques affiches un peu fun, et le tour est joué ! Bon, je ne parle pas de la machine à café… C’est la base.

De même l’agencement des bureaux peut aussi être modifié pour rendre l’espace plus convivial.

Créer des espaces différents

Mais la convivialité a ses limites ! Être sans cesse les uns sur les autres, au bout d’un moment… Vous m’avez comprise ! Il faut donc également penser à la détente, à l’isolement, au repos… En fait, il faut envisager des espaces de natures différentes. Des lieux de vie (et de travail), des lieux de détente (salle de jeux, installation de canapés bien confortables), et des lieux où l’on peut s’isoler et faire une sieste, par exemple.

Proposer des activités ludiques en externe ou en interne

Organiser des évènements en externe

Pas tous les jours, bien sûr ! Mais de nombreuses entreprises misent beaucoup, et à juste titre, sur l’organisation d’évènements sur le temps de travail. Les entreprises anglo-saxonnes n’hésitent pas à consacrer un vendredi après-midi par mois à un événement qui rassemblent les salariés. De toutes les manières, soyons lucide : qui est hyperconcentré le vendredi après-midi 🙂 ? Alors pourquoi ne pas retourner cela à l’avantage de l’entreprise ?

  • Un pique-nique ?
  • Une virée sur les bords de Seine ?
  • Une chasse au trésor ?
  • Se rendre dans un Espace Game ?

Des indispensables pour souder les équipes… Normalement… !

Organiser des évènements en interne

Dans le même esprit, les événements peuvent être organisés en interne. Aujourd’hui, il existe de nombreuses plateformes qui proposent au RH des activités de toute nature. Par exemple, sur le site Yuco.co, des centaines de programmes et d’activités sont proposées aux entreprises. Sur cette plateforme, vous trouverez des activités dans les domaines suivants :

  • Développement personnel
  • Leadership et le management
  • Le sport
  • Le bien-être et la relaxation
  • L’art et la culture

De l’Aromathérapie, à l’œnologie, au yoga, à la boxe, aux cours de cuisine, relaxation, technique de respiration… Impossible de ne pas y trouver son bonheur !

Organiser des ateliers de sophrologie et/ou de lâcher prise : l’atelier le plus prisé

En  lien direct avec ce que j’ai écrit précédemment, la sophrologie fait partie des demandes récurrentes. En effet, vaincre ou simplement gérer le stress, l’angoisse est l’un des ateliers les plus prisés. Sophrologue à Paris, je peux intervenir dans votre entreprise ! N’hésitez pas à me contacter :-).

Quelques autres petites idées en vrac…

  • Faire livrer de temps en temps de petits-déjeuners ou des fruits.
  • Apprendre à récompenser et à féliciter ses salariés (n’est-ce pas Mesdames et Messieurs les managers… ?)
  • Veillez à la bonne intégration des nouveaux. Un salarié bien intégré sera plus rapidement opérationnel !
  • Travaillez sur la flexibilité des horaires (et notamment sur le télétravail) et sur les congés payés.
  • Organisez une journée famille ! Durant laquelle le salarié peut montrer à ses proches, son cadre de travail.
  • Et pour finir, je vais peut-être en choquer certains, mais parfois, il ne suffit pas de grand-chose… Un simple bonjour aimable, un minimum d’intérêt et de respect peuvent aussi suffire aux salariés… Et ça, ce n’est pas très onéreux…

Conclusion

D’après une étude menée par Harvard/MIT, les salariés heureux sont :

  • 31 % plus productifs
  • Deux fois moins malades
  • Six fois moins absents
  • Neuf fois plus loyaux

Alors, ça vaut peut-être le coup d’investir ?

En même temps, savez-vous vraiment le temps que vous passez au travail ???

12 % de votre vie… !! Alors que c’était 40 % au début du 20e siècle et 70 % durant la 3e République. (Source Regionjob : . https://www.regionsjob.com/actualites/chiffres-cles-monde-travail.html )

À ce rythme, dans 50 ans… la question ne se posera plus 🙂 !

Charlotte Vallet – Sophrologue et hypnothérapeute à Paris

 

 

 

 

 

 

 

Be the first to write a comment.

Leave a Reply