Et si c’était la solution ?

Une vie où on aurait confiance en soi, et en ses idées…Une vie détendue, libérée du regard de l’autre… Utopique, n’est ce pas ? Et si une phrase aussi simple que “je m’en fous”, pouvait changer votre vie ?

Prendre de la distance pour changer son angle de vision

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 254F2570-1036-4960-ACAC-714F24B4F34E.jpeg.

Entre les soucis de famille, d’argent, de santé, et de boulot nos vies peuvent parfois devenir stressantes, voir carrément anxiogènes.
C’est pourquoi savoir prendre de la distance avec certaines situations est essentiel. Plus facile à dire, qu’à faire ? Pas forcément, il est important de comprendre que parfois un problème n’est grave que par le pouvoir qu’on lui donne. Très souvent face à une frustration , ou un simple petit mécontentement de la vie,on a la fâcheuse tendance à surréagir émotionnellement. Je m’explique, vous vous rappelez de votre crise de la semaine dernière parce que votre collègue Marie vous a piqué votre dernier sachet de thé ? Vous avez passé la matinée à ruminer… Voilà, c’est exactement de ça que je parle. Avec le recul, ce n’était pas si grave n’est ce pas ?

 “ Un problème n’est grave que par le pouvoir qu’on lui donne ”

yoursmile.fr

On ne vous dit pas que vous avez tort. On le sait bien qu’elle est agaçante, Marie a toujours touché aux affaires des autres. Mais au final, qui fût la victime de ces sentiments négatifs ? Qui a passé une matinée pourrie ? Et oui, c’est bien TOI. Alors oui évidemment que la technique “ je m’en fous” ne peut pas s’appliquer à tous les cas, mais cela peut vous épargner du stress inutile. Libérez-vous des broutilles qui parasitent vos vies.

Se libérer du regard de l’autre pour vivre pleinement

Que ce soit au travail,en famille, dans la rue, sur les réseaux sociaux nous sommes toujours à la recherche de l’approbation , de la validation d’autrui. Nous soumettons nos idées, notre physique, nos réalisations à son jugement, et très souvent nous bâtissons notre confiance en nous sur ce qui en résulte. Combien de fois avez eu peur d’exprimer un point de vue, ou une idée de peur de passer pour un idiot ? Combien de fois avez vous mis un projet de côté car on vous avez dit que ça n’aboutirait à rien ? Combien de fois vous a-t-on dit que vous n’étiez pas à la hauteur ? “JE M’EN FOUS” criez le bien fort.

Il est fondamental de ne pas se laisser affecter par les “ qu’en-dira-t’on”. J’ai envie de porter cette robe un peu courte mais j’ai peur de ce que diront les voisins ? Je m’en fous car je me sens belle dans cette robe. J’ai envie de partir faire un roadtrip en Afrique mais ma famille ne me dit pas assez débrouillard pour ça ? Je m’en fous car c’est mon rêve et je m’en sais capable. Il est normal de faire face à des doutes, à des peurs mais il faut savoir passer au dessus pour pouvoir se réaliser. De même face à l’échec, il y aucune honte à se tromper ou à échouer cela peut même être une source d’apprentissage.

Il ne s’agit pas d’être désintéressé face aux situations de la vie. Apprendre à s’en foutre, c’est savoir prendre du recul pour éviter les sentiments négatifs qui nous épuisent quotidiennement. Apprendre à s’en foutre, c’est se détacher du regard de l’autre pour reprendre le contrôle de sa vie. Bien évidemment il ne s’agit pas de la solution miracle, mais cela vous aidera surement à avoir une vie moins stressante.

De mon côté, je suis Charlotte Vallet, hypnothérapeute sur Paris. Je vous accueille les mardis, jeudis et vendredis dans mon cabinet du 2 bis villa Flore 75016 Paris.

Pour toutes prises de rendez-vous : https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/paris/charlotte-vallet ou vous pouvez me trouver sur Instagram sous le nom @charlotte_vallet_

Je vous offre un premier appel téléphonique pour échanger sur vos besoins. En cette période de confinement, je propose des échanges par Skype.

Be the first to write a comment.

Leave a Reply